cheap cialis online
  • Français
  • English
  • German
  • Spanish
  • Italian
Menu principal
Accueil
Tango en Ligne pour les Aînés
La Caravane de la Mémoire
Boutique
Savoir-faire
Coup de coeur pour La Prée
Olivier Greif
Etienne-Jules Marey
Maurice Emmanuel
Musique et cerveau
La Mélodie d'Alzheimer
Notre Histoire, à Massy
Une vie, une passion
Information in Chinese
Information in Arabic
Liens
Contact
NOS OFFRES DE STAGES
Mon panier
Votre panier est actuellement vide.

Utilisateur





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Paiement sécurisé
Paypal
Accueil arrow Boutique arrow Diasporas arrow De Dijon à Marrakech, Carmen, flamenca de Bourgogne

De Dijon à Marrakech, Carmen, flamenca de Bourgogne

Carmen Rubio vit en France où elle a fondé plusieurs écoles de flamenco. C'est la Bourgogne qui lui a donné sa chance.

:

( ABB Reportages )
20

Poser une question sur ce produit

De Dijon à Marrakech, Carmen, flamenca de Bourgogne

Un film de Anne Bramard-Blagny


Carmen Rubio vit en France où elle a fondé plusieurs écoles de flamenco. C'est la Bourgogne qui lui a donné sa chance. Depuis Dijon, elle s'interroge et fait revivre son histoire. Fille d'une aristocrate désargentée de Barcelone et petite-fille d'un syndicaliste des mines de la Union, elle est née dix ans après la fin officielle de la guerre civile. C'est en Espagne qu'elle devient ballerine, à Dijon, flamenca. C'est le voyage en Espagne qui la pousse vers le Maroc et l'équipée au Maroc qui la fait s'interroger sur les racines du Flamenco. L'exil favoriserait-il la Renaissance de l'Art ?

Les intentions de ce documentaire sont multiples. Elles s'articulent autour de 6 idées maîtresses. Tout d'abord, découvrir le personnage fascinant qu'est Carmen Rubio. A travers elle, s'immerger dans son pays d'origine, mais également dans son art, le Flamenco. A partir de son histoire, qui tend à démontrer qu'elle n'est devenue flamenca que parce qu'elle était en Bourgogne à la recherche de ses racines, s'interroger sur l'essence même de la faculté créatrice et sur l'influence primordiale de l'exil sur cette dernière. Ainsi, poser le problème des artistes qui, au même titre que les techniciens, ingénieurs, politiciens, économistes, font avancer les idées et, par la même occasion, les sociétés. Enfin, en participant à cette recherche, en la donnant à voir de " l'intérieur ", montrer que chacun, réalisateur, producteur et diffuseur, participe à cette évolution.

Le reportage se mêle à la fiction et à l'utilisation d'images d'archives.
Reportage : des séquences sont tournées sur tous les lieux de passage de Carmen Rubio, la Bourgogne, l'Espagne, sans oublier le Maroc.
Fiction : les scènes " clés " de la vie de Carmen sont interprétées, comme en ombres chinoises, par des acteurs.
Images d'archives : elles sont extraites de films historiques ou de reportage tournés il y a 50 ans et tendent à montrer dans quel climat, tant à Madrid qu'en France, s'est produit l'évolution de Carmen. Elles restituent également Carmen par rapport à son art depuis les 20 dernières années.

Partenariats
Avec le soutien du programme MEDIA de l'Union Européenne
Le CNC (France)
France 3 Bourgogne Franche-Comté (France)
Université de Bourgogne (France)
OMNIBUS (Espagne)
2 M (Maroc)
FAVI (Ministère des Affaires Etrangères, Ministère de la Culture)

Support de tournage
BETA SP

Première diffusion
Sur France 3
Sur MUZZIK, en France et dans 20 pays via le câble, 410 000 foyers abonnés en France et 2 520 000 foyers abonnés en Europe.