cheap cialis online
  • Français
  • English
  • German
  • Spanish
  • Italian
Menu principal
Accueil
Tango en Ligne pour les Aînés
La Caravane de la Mémoire
Boutique
Savoir-faire
Coup de coeur pour La Prée
Olivier Greif
Etienne-Jules Marey
Maurice Emmanuel
Musique et cerveau
La Mélodie d'Alzheimer
Notre Histoire, à Massy
Une vie, une passion
Information in Chinese
Information in Arabic
Liens
Contact
NOS OFFRES DE STAGES
Mon panier
Votre panier est actuellement vide.

Utilisateur





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Paiement sécurisé
Paypal
Accueil arrow Boutique arrow Maurice Emmanuel arrow Dans la résonance de Maurice Emmanuel

Dans la résonance de Maurice Emmanuel

Voilà un hommage à un musicien français, compositeur et musicologue, injustement oublié de l‘Histoire, alors qu’il a dans l’évolution de la musique du XXème siècle, un rôle important tenant à plusieurs facteurs...

( ABB Reportages )
20

Poser une question sur ce produit

Voilà un hommage à un musicien français, compositeur et musicologue, injustement oublié de l‘Histoire, alors qu’il a dans l’évolution de la musique du XXème siècle, un rôle important tenant à plusieurs facteurs.

Tout d’abord, parce qu’il a remis en question l’enseignement conventionnel du Conservatoire de Paris, et qu’il a été  l’un des premiers à l’avoir fait avec autant de véhémence, luttant contre ce qu’il avait nommé le tyran Ut, pour prôner les richesses modales, trésors enfouis, rumeur du monde.

Ensuite, parce qu’il a su retrouver les airs populaires, très proches de ceux de l’antiquité grecque ou des musiques franco-flamandes, « richesses en sommeil », et en nourrir ses compositions pleines de verve et de vigueur.

Aussi, parce que loin de vouloir faire table rase du passé, il a révéré les grands maîtres : Bach, Mozart, Beethoven, Wagner…

Et surtout parce que, ayant réussi à concilier tradition et innovation, il ne s’est pas éloigné des chemins difficiles dans lesquels il s’était engagé, voies redécouvertes plus tard par les plus grands musiciens contemporains.

Il plaidait pour Debussy, son contemporain et condisciple, contre Saint-Saëns qu’il admirait pourtant profondément.. Olivier Messiaen était son élève, Henri Dutilleux, aussi.

Maurice Emmanuel méritait une tribune. Et il est temps qu’elle lui soit donnée.